Peindre et équiper le support
13 octobre 2016
Dangers de l’électricité: une fausse idée qui peut faire très mal.
17 octobre 2016
Tout voir

Ajouter de la lumière dans un wagon.

Les wagons de la collection « Train des Alpes » chez Altaya ne sont pas équipés de lumières. Et si nous en ajoutions ?

Tout d’abord, il faut savoir si cela est possible. Pour équiper votre wagon de lumière, il faut que l’électricité utilisée vienne des rails.

En conséquence, il faut vous assurer que vous avez un moyen de faire remonter l’électricité des rails vers l’intérieur du wagon. Pour ce faire, certains wagons sont pré équipés, d’autres pas du tout. Nous sommes dans cette seconde option, mais heureusement, il y a moyen de ruser…

20161006_135137

En premier lieux, il nous faut nous procurer un kit lumière à placer dans le wagon. J’ai commandé sur un site spécialisé dans le modélisme ferroviaire, à l’échelle N. Il s’agit du site DM Toys.

Ce site propose entre autres le kit KATO (disponible sur cette page) que vous voyez ci dessus. Il coute pas grand chose, et ira tout à fait pour notre besoin.

 

20161006_135314

Le kit se compose d’un miroir qui se fixe au plafon du wagon et qui va réfléchir la lumière, de deux pattes métalliques, d’une lampe et d’une rampe transparente, conçue afin de répartir la lumière sur toute sa longueur.

 

20161006_135443_001

L’électricité va devoir être récupérée par les bogies du wagon. Il faut au préalable repérer cette petite pièce de plastique sur vos bogies. En effet, les roues ne sont pas intégralement conductrices, sinon elles causeraient un court circuit sur le réseau. Les bogies sont donc composés en deux parties: une roue soudée à l’axe, et une autre roue, isolée de l’axe par un anneau de plastique. Cet anneau, c’est ce que vous voyez ci dessus. La roue fixée à cet anneau est dite « isolée » car elle ne transmet pas l’électricité sur l’axe central.

La disposition de l’anneau est inversé sur les deux systèmes de roulement du wagon, et cela nous sera d’une grande utilité un peu plus loin. Nous y reviendrons.

 

20161006_140018

Pour l’heure, la partie supérieure du wagon est retirée. j’ai disposé les éléments dans leur positionnement final, afin de voir si des modifications sont nécessaires sur le wagon.

 

20161006_140028

Cela m’aura été bien utile car j’ai alors remarqué qu’il allait être nécessaire de découper une petite partie du décor, afin de permettre l’insertion du bloc lumière.

 

20161006_140258

J’utilise les lames fournies avec le kit pour assurer la connexion des bogies à la vis centrale. Cette vis est conductrice d’électricité. La tension au niveau des roues sera donc directement transmise dans cette vis.

La lame n’est pas collée, elle tient grâce à la torsion qu’elle subit entre les bogies et la vis centrale. Il faudra toutefois par la suite replier les extrémités pour lui éviter de bouger, mais aussi afin qu’elle ne touche pas les traverses du rail, et cause un déraillement.

La lame est disposée à l’opposé des roues isolées.

 

20161006_140634

Comme je l’expliquais plus haut, les roues isolée sont inversées sur les deux systèmes de roulement. En conséquence, la lame est également inversée sur le deuxième système. Ceci est parfait puisqu’ainsi, les bogies de droite sont reliés au rail 1, et les bogies de de gauches sont reliés au rail 2 de la voie ferrée: on a nos deux bornes de tension.

 

20161006_140646

Les vis sont vissées à ce poids en laiton. C’est une bonne nouvelle, car cette pièce en laiton est à l’intérieur du wagon, et mieux, le laiton est conducteur d’électricité. Ainsi, la tension passe des rails vers les bogies par contact des roues, puis des bogies vers la vis (grâce à la lame que nous avons fixé) et enfin de la vis vers le poids en laiton.

 

20161006_141109

Puisque chaque poids en laiton est électriquement lié à un rail, nous recevons bien les poles + et – du transformateur qui alimente les rails. Il n’y a dont qu’a connecter la lumière sur ces poids en laiton.

 

20161006_141356

Le bloc lumière va reposer sur ce poids en laiton. Afin d’éviter tout faux contact, j’isole le poids avec un peu de chatterton.

 

20161006_141751

Il ne reste qu’à disposer le bloc lumière et le faire tenir fermement en place. J’utilise pour cela un pistolet à colle. En refroidissant, la colle se durcit, et maintient tout l’ensemble en place. Je peux alors connecter les câbles à la source lumineuse.

A ce propos, n’utilisez pas de led pour éclairer votre wagon: il vous faudra une ampoule classique équipée d’un filament à incandescence. La raison est simple: le transformateur qui alimente vos rails envoie une tension continue. Cette tension est initialement prévue pour alimenter électriquement la locomotive. En conséquence, vous pouvez moduler la puissance de la tensions fournie, pour faire accélérer ou ralentir la locomotive. Les leds n’aiment pas les variations de tension: il leur faut une tension stable.

De même, vous pouvez inverser la tension, afin de faire reculer la locomotive. Le courant est alors inversé dans les rails (les bornes + et – s’intervertissent). Or une led a un pole + et un pole -. Si vous les inversez, la led ne s’allumera pas. Au pire, elle va cramer.

 

20161006_142535

Avant de refermer le wagon, on s’assure que le tout fonctionne. On voit bien ici la lumière « ricocher » sur les saillies réalisées dans la pièce transparente. Ce sont ces saillies qui diffusent la lumière dans tout le wagon.

 

20161006_142649

Pour une meilleure luminosité, on colle le miroir fourni avec le kit au plafond du wagon. Ce miroir est autocollant, donc pas besoin d’utiliser de colle.

 

20161006_143149

On referme le wagon, et il ne reste qu’à alimenter les rails: le wagon s’illumine !

Si vous avez des pertes de contact entre les rails et les bogies, je vous recommande de légèrement poncer le dessus des rails. Parfois, cela peut favoriser la connexion, et assurer un éclairage constant dans les wagons.

Vous n’avez plus qu’à reproduire cela sur tous les wagons que vous possédez. Bon courage 🙂

jurlud
jurlud
Je suis un passionné d'informatique, mais aussi de sciences, notamment d'astrophysique et d'astronomie. Je réalise des créations numériques de toute sorte (musique, vidéo, photo, photoshop, after effect, créations 3D sous Blender). Quand il fait beau, je sors le drone, je quitte la salle de sport pour courir dehors (même si je déteste courir), et je suis amateur de moto. Et quand il pleut, j'apprend la guitare. Geek ascendant Nerd.

3 Comments

  1. LEHUEDE dit :

    Bonjour j aii utilisé le kit TRIX à LEDS qui se monte facilement dans le wagon et qui nécessite aucun fil ni colle cout 20€ env MODELLBAHN ref
    Ce kit comporte un potentiomètre qui permet d ajuster la lumière
    Deux choix de couleur

  2. moi et réussi merci pour les indications a part pas évident a fixer les laitons sur la lumière

  3. Daniel dit :

    Bonjour
    malheureusement le kit n’est plus disponible sur le site DM toys
    Savez-vous ou je peux m’en procurer à moinde cout?
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *